Sensibilisation au stress et à la qualité de vie au travail

visuel_stress

S’attaquer au stress en entreprise pour faire progresser la Qualité de Vie au Travail… Voilà une bien belle idée susceptible de fédérer facilement le temps d’une discussion, mais qui reste malheureusement trop souvent sans suite. La Qualité de Vie au Travail intéresse évidemment tout le monde, mais reste une thématique complexe dont les enjeux se situent aux frontières des sphères professionnelle et personnelle.

 

Forts de notre expertise dans la sensibilisation sur des thématiques RH sensibles (telles que la Diversité ou le Handicap) nous avons décidé de relever le défi et proposer un bouquet de ressources ludo-pédagogiques centrées sur le stress et la QVT.

 

Interview de Marc-Eric Bobillier Chaumont, professeur de psychologie du travail et de psychologie ergonomique à l’Université lyon 2.

 

Quels obstacles majeurs se dressent selon vous, sur le chemin des entreprises qui souhaitent s’attaquer aux RPS (Risques Psycho-sociaux) et au stress au travail en particulier ?

Bien souvent, les entreprises ont une approche très « individualisée » sur cette question, parce qu’elles ont tendance à penser que la personne est responsable, d’une façon ou d’une autre, de la situation de stress dont elle est victime (par sa fragilité, son anxiété, son incompétence), ou qu’elle a pu provoquer (par son agressivité, son manque de relationnel ou de clairvoyance, notamment chez les managers…).

Quelle utilité voyez-vous dans les nouveaux outils de sensibilisation ludique au Stress et à la Qualité de vie au Travail proposés par UPANDGO ?

Ces outils peuvent être le moyen pour l’entreprise de réfléchir collectivement (c’est-à-dire avec les salariés et les différents protagonistes de leur travail : décisionnaires, managers, acteurs de la santé au travail…) à son organisation du travail, à ses modes de fonctionnement interne en questionnant notamment, les ressources qu’elle met ou pas (ou plus) à disposition, les sollicitations qu’elle réclame, les effets délétères que telle décision managériale ou de production engendre sur les individus et les collectifs…C’est pourquoi, dans une démarche préventive, ce module peut être la première étape d’un processus plus global de réflexion sur le travail lui-même, sur sa qualité et sur ses facteurs potentiels d’altération.

Dans quelle situation concrète de la prévention du stress ces dispositifs pourraient-ils par exemple être employé ?

On pourrait très bien imaginer que le dispositif vienne en complément ou en soutien d’un diagnostic préalable de l’activité (…). Ce dispositif représente un cadre permettant soit d’initier, soit de rétablir le dialogue sur la problématique du stress, et plus généralement sur les questions de qualité du travail et de qualité de vie au travail.

—-

Pour en savoir plus, rendez-vous sur www.comprendre-le-stress.fr