Le blended learning, ou comment renforcer l’efficacité des formations en présentiel

blended learning

Optimiser les formations en présentiel via une préparation à distance, voilà la promesse (et la définition, au passage) du blended learning. Comment ça marche ? Est-ce que c’est vraiment efficace ? Allez, on vous explique tout.

 

Le blended learning, une révolution pédagogique

Beaucoup de formateurs vous le diront : le plus dur à faire passer en présentiel, ce sont ces connaissances pas franchement sexy mais absolument nécessaires au bon déroulement de l’apprentissage. Vous savez, celles qui sont très théoriques, pénibles à retenir, sur lesquelles il faut malgré tout passer du temps. C’est là que le blended learning a son intérêt.

Il ne s’agit pas d’une simple juxtaposition de modules de formation en e-learning et de sessions en présentiel. Le blended learning place l’apprenant et l’intérêt général au centre du dispositif. Il s’appuie sur une architecture pédagogique pointue (plateforme de Learning Management System notamment), une technologie fiable et un dispositif d’animation des parcours efficace, et permet de :

  • rationnaliser l’apprentissage, en séparant ce qui peut être appris seul (ces fameuses connaissances théoriques) de ce qui doit être appris en groupe (avec une mise en pratique des savoir acquis en distanciel) ;
  • préparer la confrontation des idées et des savoirs ;
  • optimiser le temps passé (et l’argent dépensé) en présentiel en “éliminant” la partie la moins enrichissante et en vérifiant l’acquisition des connaissances, à travers un quiz par exemple.

En ce sens, le blended learning peut-il être considéré comme une révolution pédagogique ? Pas loin ! Il autorise en effet d’exiger un certain niveau de la part des apprenants avant de les recevoir en formation en présentiel. Il offre à la formation professionnelle la combinaison entre une bonne préparation et une vérification des connaissances pour créer de la valeur le jour J.

Les bénéfices du blended learning ne s’arrêtent pas là. Citons également :

  • l’amélioration de la qualité des programmes de formation ;
  • la possibilité de former un grand nombre de collaborateurs aux “bases” du sujet ;
  • la réduction du temps d’immobilisation ;
  • l’individualisation des parcours ;
  • l’affranchissement des contraintes géographiques…

 

Mais attention, le blended learning, ce n’est pas pour tout le monde…

Pas mal, le blended learning, non ? Il permet en effet incontestablement de renforcer l’efficacité des formations en présentiel. Petit (ou gros) bémol, cette technique s’avère… assez chère. Toutes les entreprises n’ont en effet pas les moyens de mettre en place deux budgets différents, l’un en e-learning, l’autre en présentiel. Et encore moins de prévoir et d’optimiser l’articulation entre les deux. C’est ce qui explique qu’aujourd’hui, le blended learning est plus utilisé par les très grosses structures que par les PME.

Vous voulez une bonne nouvelle ? Le blended learning n’est pas une nécessité absolue pour une formation professionnelle efficace ! Le plus important, c’est de bien savoir ce qui correspond à vos besoins.

Trois exemples pour vous en rendre compte :

1. Pour former une force de vente sur de nouveaux produits, une formation en présentiel peut s’avérer superflue (on vous a déjà expliqué dans un précédent article comment former vite et bien vos revendeurs et distributeurs grâce au e-learning) ;

2. A l’inverse, pour une formation à la prise de parole en public, inutile de penser au e-learning, puisque de la même manière que l’on n’apprend pas à nager hors de l’eau, on n’apprend pas à s’exprimer en public seul dans sa chambre ;

3. Enfin, si vous avez pour objectif de former vos collaborateurs aux rudiments d’une langue utilisée sur un marché sur lequel vous souhaitez vous développer, le blended learning peut être précieux, en faisant alterner les apprenants entre une découverte autonome des bases et la pratique absolument nécessaire en groupe pour progresser.

 

Le blended learning n’est donc pas une solution miracle, pas plus qu’il n’est la technique à privilégier par toutes les entreprises. Il n’en reste pas moins une méthode révolutionnaire, qui a fait ses preuves et s’appuie à la fois sur les vertus du e-learning et de la formation en présentiel. Il convient donc avant tout de bien analyser vos besoins, seul ou… avec une agence spécialiste de la question !